Crédit photo : Sylvaine Glaizol / CAUE 34

Tous ensemble en faveur du Massif central !

L’Hérault est dans le Massif central. Vous êtes sceptique ? Pour preuve, ces deux cartes ! Près de 30 % de notre territoire y est situé.

Carte réalisée par le GIP Massif central
Source : wikipedia

Sollicités par le Commissariat général à l’égalité des territoires (cget) dans le cadre d’un programme européen (2014-2020), sept CAUE – Ardèche, Aveyron, Cantal, Hérault, Puy-de-Dôme, Saône-et-Loire et Haute-Vienne – se sont associés pour contribuer au contrat de plan interrégional réunissant l’État, les Régions et les Départements. Ce dispositif doit permettre au Massif central de rester une montagne habitée, dynamique, capable d’attirer et de maintenir des entreprises et des actifs. Et l’enjeu n’est pas superflu, puisque le massif représente à lui seul 20 % du territoire français !

Schéma interrégional d’aménagement et de développement du Massif central (PDF)

Depuis maintenant deux ans, ces 7 CAUE mettent en commun leurs expériences d’animation, de médiation et de conseil à l’échelle du Massif central afin de contribuer à la mise en synergie des axes et mesures de ladite convention.

Les objectifs portés par la convention Massif central, se rencontrent dans les domaines de compétence des CAUE :

  • architecture de qualité s’intégrant dans son environnement ;
  • urbanisme durable favorisant le développement durable ;
  • accompagnement des filières de construction comme le bois, la pierre, les fibres végétales ou encore la terre.

Les 30 et 31 janvier 2019, les 7 CAUE s’étaient donnés rendez-vous à Clermont-Ferrand pour apprendre à alimenter la plateforme collaborative S-PASS (éditée par le CAUE du Nord), sur laquelle ils partagent leurs données, et préciser leur projet de diffusion auprès des différents acteurs de l’aménagement du territoire en Paris.

Après avoir manipulé la plateforme web, chaque CAUE était invité à citer des exemples d’actions concrètes sur son territoire. Le CAUE de l’Hérault est passé le premier au tableau ! Sylvaine GLAIZOL, directrice adjointe et Alain PEREZ, architecte conseiller au CAUE 34, ont présenté deux exemples : les extensions mesurées d’un village de montagne à Camplong et la requalification du site de la source du Jaur à Saint-Pons-de-Thomières.

Crédit photo : Valérie Perez / CAUE 34

Tour à tour, les autres participants se sont prêtés à l’exercice. « La diversité des postures des actions… C’est positif ! Car il n’y a pas un mode d’intervention mais plusieurs ! » souligne Christophe GRANDJACQUES vue, architecte urbaniste au CAUE du Nord, formateur S-PASS.

La redynamisation des centre-bourgs était l’un des thèmes phares de cette séance de travail. Chacun son levier d’action. Si certains CAUE travaillent sur l’aspect culturel, d’autres vont mettre l’accent sur les enjeux de la maîtrise du développement urbain, la mise en valeur du patrimoine, le développement économique avec l’identification des filières de construction concernées.

Reste à savoir maintenant comment transmettre au mieux ces données aux élus, futurs décideurs du territoire… Et à montrer en quoi tous ces exemples de projets, réalisations, actions de sensibilisations sont innovants et exemplaires.

« Brainstorming de CAUE » – Crédit photo : Sylvaine Glaizol / CAUE 34

Au calendrier…

Jeudi 11 et vendredi 12 avril 2019, rencontres multi-acteurs en Saône-et-Loire sur le thème « Filières locales en Massif central » : animation de tables rondes et visites, dans le parc régional naturel du Morvan. Ouverts aux élus, agents territoriaux, acteurs de la construction (AMO, maîtres d’œuvre, artisans…), grand public, associations, écoles d’architecture… et tous les CAUE du Massif central ! Infos : www.caue71.fr

En mai, poursuite de l’atelier du réseau CAUE en Massif central, à Montpellier au CAUE de l’Hérault.

En savoir plus ?

Découvrez le Territoire du Massif central

Pour mémoire, en 2017 : vidéo de la conférence multi-acteurs Massif central sur la reconquête des Centres bourgs

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.