Réfléchir à son habitat

Vous êtes un particulier et vous êtes engagé dans un projet de construction, de réhabilitation ou d’extension de votre logement ou d’un local d’activité, ou encore dans un projet d’aménagement de votre terrain ou de votre jardin… Le CAUE peut vous aider à améliorer votre cadre de vie !

Ci-dessous, cinq grands chapitres illustrés de nombreuses fiches pratiques.

Si malgré tout, vous ne trouvez pas les réponses à vos questions, les architectes conseillers du CAUE 34 vous reçoivent toute l’année, et gratuitement !

Il existe cinq points d’accueil dans l’Hérault : Montpellier, Saint-André-de-Sangonis, Saint-Chinian, Le Caylar, vallée du Salagou et du cirque de Mourèze [ Plus d’infos ]

Quel cadre de vie ? Quels modes d’habiter ?

La recherche d’un logement, au-delà du besoin d’un simple toit protecteur, doit répondre à des aspirations de modes de vie et à des contraintes de mobilité.

Pour se situer à proximité immédiate des biens et des services, les personnes peuvent préférer habiter dans les villes-centres ou leurs périphéries.

À l’opposé, la pénurie de logements, l’augmentation des loyers et le désir de posséder une maison bien à soi obligent certains à s’éloigner de plus en plus de ces territoires de centralité où reste concentré l’emploi.

La fatigue, la pollution et les charges financières qui en résultent imposent aujourd’hui un arbitrage et une réflexion.

Tiraillés par des souhaits parfois contradictoires, les ménages ont souvent besoin d’être écoutés, conseillés, guidés dans leurs choix.

Les conseillers du CAUE sont des professionnels indépendants de toute activité commerciale et peuvent apporter une analyse neutre et impartiale.

Les logements empilés les uns sur les autres ou les maisons posées côte à côte n’ont jamais constitué des villes agréables à vivre ; la recherche d’un logement n’est donc pas qu’une histoire d’architecture « individuelle » mais aussi d’urbanisme.

Par ailleurs, la qualité architecturale qui doit, bien évidemment, satisfaire à une esthétique visuelle et à une insertion paysagère maîtrisée, doit également participer à une bonne organisation des espaces et des fonctions, que ceux-ci soient totalement privés ou plus ou moins partagés.

C’est ce que l’on peut communément appeler le cadre de vie, que l’on habite ensemble.

Différents modes d’habitats (d’habiter) s’offrent à nous :

Faire le choix de son habitat

Vous avez décidé de restaurer un bâtiment existant porteur d’une identité architecturale forte : l’enjeu est de l’adapter à votre mode de vie.
Il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques techniques et patrimoniales de cette construction.

Cela vous engage dans un dialogue entre :

  • vos besoins (surfaces, pièces de vie et confort quelle que soit la saison)
  • et les exigences architecturales dictées par cette construction (éléments patrimoniaux)

Pour la réhabilitation ou la restauration, le recours à l’architecture contemporaine (extension, surélévation…) pourra compléter, bien mieux que le pastiche, le patrimoine que vous allez habiter.

Vous envisagez de construire ou d’agrandir votre maison ou le lieu où vous exercez votre activité professionnelle.

Il est nécessaire de développer le programme adapté :

  • à votre mode de vie
  • à votre façon de travailler
  • à vos besoins en matière de confort

Le CAUE est à vos côtés pour vous orienter vers des choix pertinents :

  • pour déterminer les volumes, ambiances ou liens avec le paysage les plus à même de garantir un habitat de qualité
  • pour construire un bâtiment à l’architecture contemporaine
  • pour répondre à des attentes fortes en matière d’économies ou de production d’énergies
  • pour faire le choix d’un mode constructif adapté et s’orienter vers un habitat durable

Différentes étapes sont nécessaires :

Pour vous accompagner dans votre projet, les CAUE vous ont préparé les documents suivants  :

En savoir plus ?

Composer son environnement

La maison n’est pas un objet manufacturé posé sur un terrain. Elle doit faire « corps » avec son environnement.

Vous avez décidé d’acquérir un terrain afin de construire votre habitat. Il fait partie intégrante d’un environnement particulier à intégrer dans la conception de votre projet.

L’implantation d’une maison n’est pas neutre. Le projet doit prendre en compte les caractéristiques physiques et climatiques du lieu et jouer sur les formes architecturales.

Cela vous engage dans un dialogue entre :

  • les exigences liées aux contraintes naturelles et environnementales du site (déclivité, vis-à-vis, vent…)
  • vos besoins (orientation et confort, jardin potager, terrasse, …)

Les CAUE sont à vos côtés pour vous orienter vers des choix pertinents :

  • recenser l’ensemble des contraintes du site et les hiérarchiser
  • garantir un habitat intégré à son site
  • faire le choix d’une implantation adaptée à un habitat durable

Différentes étapes sont nécessaires :

Pour vous accompagner dans votre projet, les CAUE vous ont préparé les documents suivants  :

Une nécessité pas si compliquée

On estime le gaspillage d’énergie à 60% de la consommation mondiale. Partout dans le monde, et parmi les 34 millions de logements en France, le gisement d’économie d’énergie est colossal. Les retombées positives sont immédiates tant sur les enjeux économiques, que sociaux, et environnementaux.

« Nos gaspillages d’énergie sont tellement ordinaires et dissimulés que nous ne les voyons pas. Ou plutôt que nous ne voulons pas les voir, en bonne autruche de l’énergie que nous nous sommes.»
Association Négawatt, dans Changeons d’énergies. Transition, mode d’emploi. Actes sud 2013.

Nous avons besoin d’énergie dans nos logements pour répondre :

  • à nos besoins quotidiens,
  • améliorer notre bien-être,
  • occuper nos loisirs.

Ces consommations énergétiques ne sont pas sans effet sur notre environnement :

  • aggravation de l’effet de serre et changement climatique,
  • épuisement des réserves non renouvelables,
  • accumulation de polluants et de déchets.

Le secteur du bâtiment consomme plus de 40 % de l’énergie finale*. Il contribue pour près du quart aux émissions nationales de gaz à effet de serre. La réduction à grande échelle des consommations énergétiques des constructions neuves et anciennes, répond à un ensemble d’enjeux :

  • diminution durable des dépenses énergétiques,
  • baisse notable des émissions de dioxyde de carbone,
  • création d’emplois dans le secteur de l’énergie,
  • amélioration du pouvoir d’achat des ménages,
  • réduction de la précarité énergétique.

Le prix des énergies non renouvelables augmente inexorablement. En 2013, ce sont 8 millions de personnes qui ne peuvent déjà plus se chauffer et s’éclairer décemment en France (Source Fondation l’Abbé-Pierre). A qui le tour ?

Dans le cas d’une rénovation énergétique, c’est aussi l’opportunité d’améliorer le confort, le bien-être, la valorisation sociale, l’esthétisme, la symbolique technologique, le plaisir ou encore l’impact sur la valeur de revente.

Découvrez sur le site de l’Union Régionale de CAUE Languedoc-Roussillon comment :

Vous pouvez également télécharger ces documents :

Vous avez encore des questions ? Vous voulez vous offrir les conseils gratuits d’un architecte ? Ou ceux d’un conseiller info énergie ? Les CAUE vous proposent des permanences pour vous aider à économiser l’énergie et bien d’autres choses encore. Consultez notre page dédiée au conseil personnalisé qui vous aidera à préparer votre rendez-vous, directement auprès de votre CAUE, et/ou de votre Espace Info Energie.

Quelques liens :

En savoir plus ?

* Énergie finale : dans le cas de l’électricité, l’énergie finale est celle qui est consommée par les appareils. En réalité – et ce rapport est sous-évalué –  lorsque nous consommons chez nous 1 000 kWh, la centrale nucléaire a dû produire 2 580 kWh qui se perdent en grande partie, en chaleur, dans les lignes électriques, les transformateurs…

Quand tout le monde y gagne immédiatement !

Il est plus que jamais nécessaire de préserver la qualité de notre environnement pour maintenir une qualité de vie satisfaisante.

« Nous ne possédons pas la terre, nous l’empruntons à nos enfants » Antoine de Saint-Exupéry

Le respect de l’environnement est une des composantes majeures pour un développement soutenable de nos sociétés. L’enjeu consiste à maintenir l’équilibre entre :

  • l’environnement,
  • l’économie,
  • la dimension sociale.

Le but : parvenir à un développement harmonieux de nos sociétés.

Pourquoi agir rapidement ? Parce que nous étions

  • en 1900, 1,5 milliards d’habitants
  • en 2013, 7 milliards
  • en 2050 ? Peut-être 9 milliards…

Préserver notre santé et minimiser les impacts sont donc indispensables pour veiller à notre environnement. Habiter et se déplacer ont un impact avéré sur l’air que l’on respire. Dans la construction, l’emploi de matériaux sains et de techniques adaptées peuvent réduire de manière significative les pollutions.

Pour aller plus loin :