Crédit photo : Yves Jautard

Réfléchir à son habitat

Vous êtes un particulier et vous êtes engagé dans un projet de construction, de réhabilitation ou d’extension de votre logement ou d’un local d’activité, ou encore dans un projet d’aménagement de votre terrain ou de votre jardin… Le CAUE peut vous aider à améliorer votre cadre de vie !

Ci-dessous, cinq grands chapitres illustrés de nombreuses fiches pratiques.

Si malgré tout, vous ne trouvez pas les réponses à vos questions, les architectes conseillers du CAUE 34 vous reçoivent toute l’année, et gratuitement !

Il existe 6 points d’accueil dans l’Hérault : Montpellier, Saint-André-de-Sangonis, Saint-Chinian, Le Caylar, vallée du Salagou et du cirque de Mourèze et Béziers [ Plus d’infos ]

Pour vous accompagner dans votre projet, les CAUE de l’Aude, du Gard, de l’Hérault, de la Lozère et des Pyrénées Orientales ont réalisé les documents suivants  :

Autres documents de référence :

Comment s’y prendre ?

Le choix d’un habitat est assujetti à des aspirations personnelles mais également à plusieurs contraintes émanant de la société et de l’organisation des territoires.

Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte :

  • le budget disponible
  • la distance par rapport aux équipements et services
  • la distance par rapport au lieu de travail
  • l’attachement à un lieu

Tiraillés par des souhaits parfois contradictoires, les personnes ont souvent besoin d’être écoutées, conseillées, guidées dans leurs choix.

Les conseillers du CAUE, des professionnels indépendants de toute activité commerciale, sont là pour échanger avec vous et vous aider dans vos choix.

Différents modes d’habitats s’offrent à nous :

En matière de réhabilitation

Vous venez d’acquérir un bâtiment et vous envisagez d’y entreprendre des travaux plutôt que de construire ex-nihilo : ceci témoigne d’une démarche attentive de votre part, en matière d’environnement. Vous souhaitez réorganiser la distribution intérieure pour y aménager votre futur logement ou bien simplement améliorer le confort fonctionnel, acoustique et thermique.

Que le bâtiment soit situé en ville, dans un village ou bien dans un site ouvert à dominante naturelle, votre bâtiment comporte un ensemble de caractéristiques architecturales qu’il importe de connaître et d’apprécier.

Il peut constituer une partie intégrante d’un patrimoine local qu’il convient de respecter et de valoriser.

Les travaux que vous engagerez peuvent modifier la structure, les façades et/ou la toiture : cela exige un vrai savoir-faire !

D’un manière générale, en matière de rénovation, il faut veiller à concevoir un projet qui respecte et améliore le bâtiment existant. Cela passe par l’adaptation des besoins et du programme à ce dernier et à ses caractéristiques architecturales, et non pas l’inverse.

Le CAUE est à vos côtés pour vous aider.

Vous pouvez consulter la plaquette Recommandations pour la conception et la réalisation de votre projet : travaux sur une construction existante (pdf – 44 pages)

En matière de construction neuve

Concevoir et réaliser un bâtiment et ses abords et l’inscrire dans son site est un exercice complexe pendant lequel il importe de se poser un certain nombre de questions, dans le bon ordre :

  • comment inscrire le bâtiment dans le paysage ?
  • dans son voisinage ?
  • sur la parcelle ?
  • comment élaborer son programme ?
  • comment concevoir son organisation intérieure et son architecture ?
  • l’aménagement de ses abords ?

Vous pouvez consulter la plaquette Recommandations pour la conception et la réalisation de votre projet : construction neuve (pdf – 36 pages)

Composer son environnement

La maison n’est pas un objet manufacturé posé sur un terrain. Elle doit faire « corps » avec son environnement.

Vous avez décidé d’acquérir un terrain afin de construire votre habitat. Il fait partie intégrante d’un environnement particulier à intégrer dans la conception de votre projet.

L’implantation d’une maison n’est pas neutre. Le projet doit prendre en compte les caractéristiques physiques et climatiques du lieu et jouer sur les formes architecturales.

Cela vous engage dans un dialogue entre :

  • les exigences liées aux contraintes naturelles et environnementales du site (déclivité, vis-à-vis, vent…)
  • vos besoins (orientation et confort, jardin potager, terrasse, …)

Les CAUE sont à vos côtés pour vous orienter vers des choix pertinents :

  • recenser l’ensemble des contraintes du site et les hiérarchiser
  • garantir un habitat intégré à son site
  • faire le choix d’une implantation adaptée à un habitat durable

Différentes étapes sont nécessaires :

Une nécessité pas si compliquée

On estime à hauteur de 60% le gaspillage d’énergie effectué sur la consommation mondiale. Le gisement des économies d’énergie est donc colossal et les retombées positives peuvent être immédiatement récupérées… Encore faut-il qu’on s’en donne les moyens !

« Nos gaspillages d’énergie sont tellement ordinaires et dissimulés que nous ne les voyons pas. Ou plutôt que nous ne voulons pas les voir, en bonne autruche de l’énergie que nous sommes.»
Association Négawatt, dans Changeons d’énergies. Transition, mode d’emploi. Actes sud 2013.

Le secteur du bâtiment consomme plus de 40 % de l’énergie finale*. Il contribue pour près du quart aux émissions nationales de gaz à effet de serre.

Réduire les consommations énergétiques du secteur des bâtiments, des constructions neuves et anciennes, répond à de multiples enjeux :

  • baisse notable des émissions de dioxyde de carbone,
  • création d’emplois dans le secteur de l’énergie,
  • amélioration du pouvoir d’achat des ménages,
  • réduction de la précarité énergétique.

Le prix des énergies non renouvelables augmente inexorablement. En 2017, un Français sur cinq subit la précarité énergétique (selon la dernière enquête logement de l’Insee). À qui le tour ?

Découvrez sur notre blog comment :

Vous pouvez également télécharger nos documents :

Vous avez encore des questions ? Vous voulez vous offrir les conseils gratuits d’un architecte ? Ou ceux d’un conseiller info énergie ? Le CAUE vous propose des rendez-vous pour vous aider à économiser l’énergie et bien d’autres choses encore. Consultez notre page dédiée au conseil personnalisé qui vous aidera à préparer votre rendez-vous avec le CAUE ou avec votre Espace Info Energie.

Quelques liens :

En savoir plus ?

* Énergie finale : dans le cas de l’électricité, l’énergie finale est celle qui est consommée par les appareils. En réalité – et ce rapport est sous-évalué –  lorsque nous consommons chez nous 1 000 kWh, la centrale nucléaire a dû produire 2 580 kWh qui se perdent en grande partie, en chaleur, dans les lignes électriques, les transformateurs vérifier

Quand tout le monde y gagne immédiatement !

Il est plus que jamais nécessaire de préserver la qualité de notre environnement pour maintenir une qualité de vie satisfaisante.

« Nous ne possédons pas la terre, nous l’empruntons à nos enfants »

Antoine de Saint-Exupéry

L’enjeu consiste à rechercher un équilibre entre les aspects :

  • environnemental
  • économique
  • et social

Pourquoi agir rapidement ? Parce que la démographie explose :

  • en 1900, 1,5 milliards d’habitants sur Terre
  • en 2019, 7,637 milliards
  • en 2050 ? Peut-être 9,8 milliards…

Préserver notre santé et minimiser les impacts sont donc indispensables pour veiller à notre environnement. Habiter et se déplacer ont un impact avéré sur l’air que l’on respire. Dans la construction, l’emploi de matériaux sains et de techniques adaptées peuvent réduire de manière significative les pollutions.

Pour aller plus loin :

Vous pouvez également télécharger notre document :