Crédit : CAUE 34

Le quadragénaire souffle ses bougies

« Le 8 mars 1979, ça y est, c’est officiel, la procréation du CAUE de l’Hérault est annoncée par Monsieur le Préfet… » lit-on dans le tout premier numéro du journal du CAUE 34, Contrevents, le 6 mai 1987.

Dans l’édito, Brigitte MAS, directrice jusqu’à 2018, y compare avec tendresse et humour, le CAUE à un nourrisson, faisant référence aux « quelques mois nécessaires à une bonne gestation », au « Premier nid, premier toit au 12 rue du Carré du Roi (à Montpellier), pour les premiers pas aussi », etc.

À l’époque, le CAUE 34 a déjà 7 ans. D’où le gros titre du journal : L’âge de raison.

« Le bambin », comme le désigne Brigitte MAS, « a déjà arpenté toutes les routes du département, visité toutes les communes. Il commence à être connu, reconnu même. »

Son adolescence, sa vie de jeune adulte jusqu’à la trentaine, nous avons eu l’occasion d’en réaliser un album souvenirs en 2017, lorsque nous célébrions, comme tous les CAUE de France, les 40 ans de la loi sur l’architecture du 3 janvier 1977.

À (re)découvrir ci-dessous.

Aujourd’hui, plus irrésistible que jamais, le « quadragénaire » assume sa chevelure poivre et sel. Aucune crise à l’horizon. Quelques rides peut-être… Mais un charme grandissant et la sagesse en prime.

CAUE de l’Hérault, what else ?


Chronique spéciale « 40 ans des CAUE » (année 2017)

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.