Edmond Leenhardt architecte montpelliérain

| 12.09.2013

Cette exposition réalisée en 2007 est mise à disposition des collectivités, des établissements scolaires, des associations… Elle s’adresse à tous les publics. Prêt gratuit, sous conditions fixées par une convention de prêt. Transport à la charge de l’emprunteur. Possibilité de visite guidée de l’exposition par l’un de nos conseillers.
Vous souhaitez emprunter cette exposition ? Merci de renseigner le formulaire en bas de cette page.
Plus d’infos ? Contactez Mme Rosa INACIO  au 04 99 133 700.

Présentation

Edmond Leenhardt est né en 1870 à Montpellier. Son père médecin est issu d’une famille comptant parmi les notables protestants montpelliérains. Il intègre l’école des Beaux-Arts de Paris pour se consacrer à des études
d’architecture. En 1898, à l’âge de 28 ans, il obtient son diplôme ADG (Architecte du Gouvernement) et revient à Montpellier pour exercer son métier. En 1899 il épouse Pauline Tissié, fille de l’un des plus riches banquiers de Montpellier.

Il s’impose très vite comme l’architecte officiel de la bourgeoisie protestante montpelliéraine. Il réalise pour celle-ci de somptueuses villas, mais il construira avec autant de soin les premières «Habitations Bon Marché» de Montpellier pour des familles plus modestes.

Son domaine d’exercice est très vaste : caves coopératives, cliniques, postes, bâtiments d’enseignement, monuments, mobilier, ferronnerie d’art… Toutes ses réalisations témoignent d’une oeuvre ou l’exigence de la qualité à toutes les échelles du projet est une constante.

Toitures aux débords de charpente soulignées par de larges frises, emploi de moellons de pierre pour la construction, ouvertures aux encadrements ornementés, caractérisent l’oeuvre de cet architecte.

En 1925 il mettra ses compétences d’urbaniste au service du «Plan d’extension, d’assainissement et d’embellissement» de la ville de Montpellier imposé par la loi Cornudet. On lui doit le projet de développement de la ville jusqu’au Lez et la création d’un boulevard périphérique.

Il travaillera jusqu’à sa mort en 1950, mais à partir de 1933, il s’associera avec son neveu et architecte, Jean de Richemond qui lui succèdera en reprenant son agence.

Format de l’exposition

21 panneaux imprimés sur toile de bâche plastifiée d’un format de 85 cm x 125 cm. Des œillets permettent son accrochage sur tous supports.

Vous souhaitez emprunter cette exposition ?

Merci de compléter les renseignements ci-dessous. Nous étudierons les disponibilités d’emprunts et vous répondrons dans les meilleurs délais.

Dates d'emprunt (transport compris)
Du au

Documents joints