Place de la comédie Montpellier. Crédit photo : SG / CAUE 34
Conférence
01.10.2020

Paroles de géographe n°17 : Le genre dans l’espace public

Le CAUE de l’Hérault vous invite à :

PAROLES DE GEOGRAPHE N°17
« LE GENRE DANS L’ESPACE PUBLIC »

Le jeudi 1er octobre 2020 à 18 h 30 à La Salle du CAUE 34, Montpellier

Conférence d’Edith MARUÉJOULS, géographe, spécialiste des questions d’égalité et de mixité et créatrice du bureau d’étude L’ARObE (Atelier recherche observatoire égalité). Membre active du collectif Genre et Ville.

INTRODUCTION

La ville demeure un espace genré où les déséquilibres entre hommes et femmes restent profonds, elle est « pensée par et pour les hommes ». Hommes et femmes se croisent, mais ne partagent pas les mêmes libertés de mouvement et d’appropriation : les femmes subissent le harcèlement de rue, elles ont en charge la majorité des déplacements d’enfants et de personnes âgées, les espaces de loisirs pour jeunes profitent en priorité aux garçons…

Comment l’espace public reflète-t-il les inégalités de genre ? Comment l’urbanisme peut-il favoriser l’appropriation de l’espace public par tous et toutes ?

Edith MARUÉJOULS se propose « d’exposer le cadre théorique des questions d’égalité, de mixité et de genre, les enjeux d’une approche égalitaire des espaces… puis de montrer les effets de l’aménagement en terme de justice sociale, d’égal accès et d’égale valeur et enfin, de présenter la méthodologie déployée ainsi que des expérimentations concrètes réalisées ou en cours : constructions neuves de collèges, préconisations AMO, aménagement de cour de récréation, etc. »

BIOGRAPHIE

Crédit photo : Leïla Laudeho

Edith MARUÉJOULS est docteure en géographie, elle a travaillé pendant 18 ans en collectivité territoriale, experte des questions d’égalité et de mixité. En 2014 elle crée son entreprise L’Atelier Recherche Observatoire Egalité et développe des missions de mise en œuvre de l’égalité intégrée dans les services publics, l’aménagement égalitaire des établissements scolaires et des espaces publics sur l’ensemble du territoire national. En 2019, elle est élue personnalité de l’année par Les Défis urbains / INNOVAPRESS pour son travail sur l’aménagement égalitaire.

Formulaire d'inscription

(à remplir pour chaque personne)

Les participants sont informés que cette conférence fera l'objet d'un enregistrement vidéo et de photographies qui seront diffusés sur le blog et les réseaux sociaux du CAUE 34 et l'acceptent expressément.

Circuit de l'information

Par quel acteur ou support avez-vous eu connaissance de cette manifestation ?

Si vous avez sélectionné "autre" merci de préciser :




INFOS PRATIQUES

Voir ou revoir une autre conférence du cycle « Paroles de… » du CAUE 34

 

   En attendant la conférence…   

À consulter chez vous 

Des articles :

Des vidéos :

Un podcast :

« La façon dont nous investissons la rue, les bars ou les transports dépend beaucoup de notre genre. Qu’est-ce que ça veut dire, de grandir et de vivre comme un homme en ville ? Comment les choix d’urbanisme et d’architecture façonnent-ils les masculinités contemporaines ? Pourquoi les hommes se sentent autorisés à stationner dans l’espace urbain, et les femmes à seulement le traverser ? On discute du nom des rues, des skateparks, des statues, avec le géographe Yves Raibaud, auteur de “La ville faite par et pour les hommes” (éditions Belin). »

Un collectif :

À consulter (ou emprunter) au CAUE 34

RAIBAUD Yves, La ville faite par et pour les hommes, Belin, 2015

Dans ce court ouvrage de la collection Egale à Egal, le géographe Yves Raibaud étudie les inégalités de genre dans les villes et leur conception. Les équipements de loisirs, les transports, le nom des rues sont autant des marqueurs d’inégalités que des leviers d’action pour rendre la ville plus égalitaire.

COUTRAS Jacqueline, Les peurs urbaines et l’autre sexe, L’Harmattan, 2003

« Associer les victimes au féminin et la puissance destructrice au masculin revient à maintenir les unes sous la protection, et donc dans la soumission, de ceux qui ont la force physique et le savoir-faire pour les défendre, pour les dominer. »

Ce livre traite des violences urbaines et des sentiments d’insécurité, en tant que phénomènes genrés et spatialement construits. L’auteur étudie comment les peurs urbaines se construisent et sont liées au différent, à l’autre.

DI MEO Guy, Les murs invisibles. Femmes, genre et géographie sociale, Armand Colin, Recherches, 2011
Dans ce livre-enquête bordelais, l’auteur géographe part de deux constats: les femmes assument encore l’essentiel du travail domestique et donc leurs déplacements dans l’espace public sont plus complexes et variés que ceux des hommes. Cependant, ces parcours ne s’accomplissent pas dans une sérénité totale, il n’y a pas de liberté totale de corps et d’esprit dans toutes les parties de la ville: les murs invisibles sont des appréhensions ou des interdits spatiaux pour les femmes dans l’espace public. Guy Di Meo essaie d’identifier les aménagements urbains à l’origine de ces sentiments chez les usagères.

NAVARRE Maud, UBBIALI Georges (sous la direction de) Le genre dans l’espace public, quelle place pour les femmes ?, L’Harmattan, 2018.

“2% des rues portent un nom de femme en France. 75% des budgets publics destinés aux loisirs des jeunes profitent aux garçons. 40% des femmes interrogées déclarent renoncer à certains lieux publics pour éviter des comportements et des propos sexistes.” 
Cet ouvrage est issu du colloque Genre et espace public qui s’est tenu à Dijon en avril 2017. Il s’intéresse à la question du genre, des aménagements urbains et des mobilités. L’ouvrage a pour ambition de permettre aux élu.es, architectes, urbanistes et citoyen.nes  de lire les espaces publics au prisme du genre.

Dossier sur le genre et l’espace public dans Le Moniteur, qui présente plusieurs projets d’aménagement qui ont pris en compte la question du genre à Paris, Lyon et Rouen. « Espaces publics. Penser la ville pour les femmes, l’aménager pour tous. » Le moniteur, n°5958, 12 janvier 2018.

 

Conférence
01.10.2020

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.